Pourquoi solliciter les services d’une pédicure médicale?

Soins ongles pédicure médicale

Vos pieds, même s’ils passent la majeure partie du temps cachés, ne doivent pas être laissés à l’abandon. Vos pieds sont fragilisés, subissant les mauvais traitements du quotidien. Une pédicure médicale est là pour vous aider à en prendre soin.

Vos pieds vous font souffrir alors pourquoi ne pas choisir une pédicure médicale?

En tant que pédicure médicale, je soulage et préviens la douleur, mais également les effets secondaires des pathologies (cors, durillons, œils-de-perdrix, crevasses etc.)

Je soigne :

  • Les personnes âgées, bien sûr, pour qui le soin apporté aux pieds n’est plus une chose évidente et facile.
  • Les personnes diabétiques, à qui un soin méticuleux doit être fourni afin d’éviter toutes complications.
  • Mais il ne faut pas oublier les sportifs, leurs pieds subissant leur poids lors des foulées.
  • Les femmes enceintes, les derniers mois d’une grossesse pouvant rendre cette opération difficile.
  • Et enfin toute personne désirant faire appel à une pédicure pour des raisons de santé évidentes ou tout simplement par envie de  bien-être.

 

crevasses pédicure médicale Les soins de pédicure médicale peuvent être remboursés par votre mutuelle, renseignez-vous auprès de celle-ci.

 

 

 

 

Le soin de pédicurie médicale :

Je procède à l’élimination des « peaux mortes » gênantes, douloureuses et disgracieuses. Cependant, il faut savoir que si la cause de ces formations ne peut pas être supprimée ou traitée, ces dernières se reformeront à plus ou moins long terme. Je procède à la coupe des ongles, au nettoyage des sillons unguéaux et au traitement des affections unguéales (d’origine traumatique, microbienne ou fongique).

  • Hyperkératoses plantaires : épaississements épidermiques liés à un frottement ou à une hyper pression pouvant se développer à tout âge et à tout endroit du pied (avant-pied, talon) ; le soin de pédicurie permet d’éliminer ces peaux dures et de faire disparaître la sensation désagréable qui en découle.
  • Cor : souvent très douloureux, il est en principe généré par un conflit avec la chaussure et se trouve le plus souvent au sommet des articulation des orteils et sur le côté latéral du petit orteil ; le traitement consiste à exciser la couche cornée et à éliminer le nucléus.
  • Cor interdigital ou « œil de perdrix » : idem.
  • Cor sous-unguéal : ce cor logé sous l’ongle se rencontre le plus souvent à l’hallux (gros orteil) ; le traitement consiste à découper l’ongle délicatement au niveau du cor pour pouvoir le soigner.
  • Cor péri-unguéal : cor situé sur le bord interne ou externe de l’ongle dans le sillon unguéal ; il peut souvent être confondu avec l’ongle et doit être enlevé car il peut provoquer des douleurs (à ne pas confondre avec un ongle incarné).
  • Ongle incarné : cette affection douloureuse due à la pénétration du bord de l’ongle dans la peau peut être soulagée lors du soin par l’élimination de la partie de l’ongle qui provoque le conflit.
  • Hématome sous-unguéal : traumatisme de l’ongle suite à un choc ; le traitement consiste à vider la poche de sang qui s’est formée sous l’ongle et provoque la douleur, le soulagement du patient est immédiat.
  • Onychogryphose : déformation de l’ongle qui a tendance à s’épaissir, lui procurant une couleur anormale d’aspect mycosique ; le soin consiste à réduire au maximum l’épaisseur de l’ongle.